Lu - Ve : 8h30-12h30 / 13h30-17h00

Le Conseil national du travail ouvre l’indemnité vélo à tous les travailleurs

30/01/2023 - Publié par : FiduPress < Retour Le Conseil national du travail ouvre l’indemnité vélo à tous les travailleurs

Deux bonnes nouvelles pour les cyclistes cette semaine ! Nous vous avions déjà parlé de l‘augmentation de l’indemnité vélo en 2023. Voici maintenant que le Conseil national du travail confirme que tout le monde aura droit à cette allocation à partir du 1er mai. Bien sûr, il y a des “mais”. Ce même Conseil du Travail a également décidé autre chose en faveur des cyclistes…

L’indemnité vélo est passée à 27 centimes par kilomètre le 1er janvier et est indexée annuellement. Quelque 15% des travailleurs belges n’y avaient pas encore droit, par exemple dans les secteurs de la banque et du tourisme. En effet, l’indemnité vélo devait être fixée dans ce que l’on appelle des conventions collectives (CCT). Aujourd’hui, le Conseil national du travail, l’assemblée regroupant les syndicats et les organisations patronales, ouvre donc le système à tous les travailleurs.

L’objectif, bien sûr, est de faire sortir les gens de leur voiture. D’une part, le vélo est évidemment plus sain, mais d’autre part, l’objectif est de s’attaquer au problème de la congestion. Aujourd’hui, 55% des travailleurs habitant à moins de 5 km de leur lieu de travail viennent encore en voiture. Le conseil du travail estime que la situation doit s’améliorer.

Pas illimité

Pourtant, ce système présente deux limites. Par exemple, les personnes qui souhaitent effectuer la moitié d’une classique cycliste tout en se rendant au travail ne seront pas remboursées pour tous les kilomètres. C’est en effet le trajet domicile-travail le plus court qui est pris en compte, et le Conseil national du travail prévoit un remboursement maximal de 40 kilomètres par jour, pour l’ensemble du trajet (c’est-à-dire l’aller et le retour additionnés). 40 kilomètres fois 27 centimes, cela signifie que vous pouvez pédaler un maximum de 10,8 euros par jour.

Pas toujours le remboursement maximal

La deuxième limite réside dans le fait que rien ne change pour ceux qui ont déjà une indemnité vélo aujourd’hui. Cela signifie, par exemple, que les personnes qui n’ont pas droit au montant maximal exonéré de 27 centimes par kilomètre conserveront leur allocation initiale.

Jamais deux sans trois

Jamais deux sans trois, dit-on. Ce même Conseil du Travail a également décidé de permettre l’usage des éco-chèques pour le paiement des places ou les abonnements de parking spécifiquement dédiés aux vélos.

Source

Retour